BARTITSU

 BARTITSU

Historique

Edward William Barton-Wright

1860 – 1951, Inde

Il était un des premiers pratiquants du Jujitsu et de Judo en Europe. En 1899, Edward Barton-Wright publie une série d’articles détaillés et illustrés sur les arts martiaux japonais, sous le titre « Le Nouvel Art de la Légitime Défense » et nomme Bartitsu cette nouvelle discipline. Il est l’auteur en 1901 d’un traité de défense personnelle nommé : « Défense personnelle avec une canne ou un bâton ».


Imaginez que vous vous promenez dans une région isolée du pays, muni d’un bâton léger ou d’un parapluie, quand soudain un malandrin vous barre le chemin, portant un bâton solide, avec lequel il vous menace…

Notre pratique

Le Bartitsu

Cette discipline se veut une méthode de parer à des situations difficiles grâce à des astuces intelligentes de levier inspirées des techniques du jujitsu, et de techniques de boxe et coup de pied.

Elle intègre la pratique du combat à la canne selon Pierre Vigny, ce qui fait du bartitsu une approche complète de l’auto-défense pour un gentleman. On y adjoint l’utilisation d’artifices comme le couvre chef ou les vêtements pour tromper ou déstabiliser l’adversaire..

 

 

Matériel de défense

Parapluie
Canne
Couteau
Chapeau
Objets à disposition

 

 SUFFRAJITSU

 SUFFRAJITSU

Historique

Edith Margaret Garrud

1872 – 1971, Royaume-Uni

Elle est l’une des premières instructrices professionnelles d’arts martiaux dans le monde occidental au coté de la mystérieuse Miss Sanderson, qui était en réalité Marguerite Vigny, épouse de Pierre Vigny, instructeur de canne et de savate au club Bartitsu. Elles se feront connaitre à la veille de la première guerre mondiale pour avoir formées les Amazones, milice privée d’Emmeline Pankhurst, la dirigeante de l’ « Union sociale et politique des Femmes », qui se bat pour obtenir le droit de vote féminin.


La femme est exposée à de nombreux périls de nos jours, car beaucoup de ceux qui se disent hommes ne sont pas dignes de ce titre exalté et il est de son devoir d’apprendre à se défendre, car le ju-jutsu a été prouvé à maintes reprises être le moyen le plus efficace en cas d’urgence pour repousser l’attaque d’un bandit ;

Notre pratique

Le Suffrajitsu

En plus d’être une méthode complète d’auto-défense, cette discipline prouve que la rapidité, l’endurance et la puissance de frappe d’une femme peuvent désarmer un homme tant que les gestes sont bien formés.
Notre but est d’apprendre au corps à agir de manière instinctive tout en gardant la maitrise de la situation et de savoir se dégager d’un adversaire en situation d’agression sans devenir à notre tour l’agresseur et de toujours garder une réponse proportionnée à l’attaque.
Comme au bartitsu, l’utilisation d’ artifices tel le parapluie ou le sac à main est plus que fréquente.

 

 

Matériel de défense

Parapluie
Canne
Couteau
Chapeau
Objets à disposition

 

Entraînements

Les Jeudis
20h45 – 22h30

 3 Allée des Jardins 21800 Quetigny

Les sources