BÂTON

 BÂTON

Historique

Bâton de Joinville

1893 – Manuel de gymnastique, approuvé par M. le ministre de la guerre le 26 juillet 1877 /Ministère de la Guerre

Technique de Bâton français, développée à l’école militaire de Joinville-le-Pont entre 1852 et 1939. Cette école prestigieuse formera les cadres militaires et civils d’ éducation physique. Elle s’appellera successivement, École normale de gymnastique de Joinville-le-Pont, École normale de gymnastique et d’escrime en 1872, enfin École supérieure d’éducation physique en 1925.


Tout le monde a vu, dans nos régiments, l’exercice du Bâton. Il n’en est pas de mieux approprié au but. Les bras et les jambes sont assouplis, agiles, vifs. C’est l’harmonie dans l’attitude, l’équilibre dans le mouvement, la promptitude dans le coup d’oeil. Si les jeunes gens avaient à se livrer à un exercice de cette nature pendant plusieurs années, avant la conscription, l’armée elle-même y trouverait un avantage considérable.

Notre pratique

Le Bâton de Joinville

La méthode dite de « Joinville », recherchait essentiellement l’éducation du corps par l’exercice d’une gymnastique utilitaire et non le véritable combat comme l’attestent les documents d’époque.
D’ailleurs, afin d’accroître la motricité et l’aspect démonstratif, elle n’hésitait pas à développer les changements de mains, au prix d’une relative perte d’efficacité.
Nous travaillons donc ainsi la coordination des mouvements et l’exécution parfaite du geste. Nous pratiquons pour obtenir une aisance, la gestion de l’espace et savoir bouger avec une contrainte.

 

 

Matériel

Bâton de Joinville
de 1,40m à 1,60m

 

Entraînements

Les Jeudis
20h45 – 22h30

 3 Allée des Jardins 21800 Quetigny

Les sources